S’habiller en hiver pour randonnée à petit prix (partie 2)
S’habiller en hiver pour randonnée à petit prix (partie 2)

S’habiller en hiver pour randonnée à petit prix (partie 2)

Voici la seconde partie de l’article sur une Tenue complète en hiver pour randonnée à petit prix. Vous avez reçu le seconde chèque des grands parents donc il est temps de continuer les achats pour vous équiper cette année. Je rappelle ma seule contrainte pour cet article : Faire un équipement complet seulement sur le site de Decathlon. C’est reparti pour apprendre à s’habiller en hiver à petit prix !

Nous allons donc clôturer cette série d’article avec le reste des équipements indispensables pour vous habiller pour aller randonner dans le froid . J’ai pris parti de ne pas inclure de paire de chaussures car c’est un produit qui est trop subjectif pour vous conseiller là dessus. Vous vous devez d’aller les essayer en magasin, une paire de chaussure non adapté a votre morphologie ne vous amènera que des problèmes : ampoules, douleurs, mal de dos.

Dans la première partie nous avons étudié les items pour le haut du corps : Système Multi-couches et sac à dos. Aujourd’hui, regardons les éléments pour le bas du corps. Randonnée les jambes à l’air n’est clairement pas recommandé en hiver. Après cette petite remise dans le contexte nous pouvons commencer.

La seconde peau

La seconde peau pour le bas du corps est tout aussi important que celle pour le haut. Je ne vais pas m’étendre très longtemps dessus car j’ai abordé tout les avantages dans la première partie. Pour vous résumer cela, voici la liste :

-confort

-évacuation de la transpiration

-isolation contre le froid

Pour cet élément, je vous conseillerai donc le MT100 de chez Quechua. Un très bon rapport qualité/prix. C’est un collant en Polyester, cette matière aura une rapidité de séchage très convaincante. Un point très important l’hiver car comme dit à de nombreuse reprise : l’humidité est la première cause d’hypothermie qui est le pire ennemie du randonneur en hiver.

Les chaussettes

Le point souvent trop négligé sont les chaussettes. Il est impératif d’avoir une bonne paire de chaussettes de qualité. L’humain est bipède, ce qui veut dire que nous marchons sur nos 2 jambes. Sans jambes et sans pieds nous ne pouvons nous déplacer convenablement, il faut donc les protéger à tout prix. Si vos pieds sont en mauvais état, je vous souhaite bonne chance pour gravir votre col.

J’ai donc choisi une paire de chaussette en laine mérinos, les TREK EXTRA LIGHT de la marque Monnet.

C’est un modèle que j’utilise personnellement. Elles sont composé de 63% de laine mérinos. Pour de longues marches elles sont idéales. C’est un paire plutôt épaisse donc elles vous assureront un confort non négligeable dans la chaussure. Elles sont doté de renfort sur les zones sensibles: orteils, talons, tibias. Ceci réduiront fortement le risque d’ampoules.

La laine mérinos est le top pour une paire de chaussettes. Elle évacuera la transpiration efficacement pour gardez vos pieds au sec et pour éviter qu’ils moisissent dans la chaussure. De plus, elles sécheront très rapidement. Si vous partez en trek sur 2 jours pas besoin d’emporter plusieurs paires pour la marche. Une suffira amplement. En plus de ne pas retenir les odeurs.

Les gants

Je ne suis personnellement pas très fan des gants. Étant souvent en train de manipuler mon appareil photo je perd beaucoup de sensibilité et me perd donc dans les boutons. Malgré tout c’est un item à toujours avoir sur soi. J’ai fait le choix de me munir d’une simple petite paire de gants que vous pouvez glisser partout : dans une poche, un sac, etc.. Voici les Forclaz TREK 500.

C’est une petite paire de gants que je garde très souvent avec moi, même dans la vie de tout les jours. Ils me servent à conduire le matin pour aller travailler et en même temps pour mes sorties natures et randonnées.

Ils sont respirants et vous permettent de pourvoir utiliser un écran tactile ( donc votre téléphone ou Gps). Toujours utile pour prendre une photo. Ces gants vous garde une liberté de mouvement non négligeable et son tout à fait satisfaisant comme sous gants en cas de temps polaire.

Un accessoire tout aussi important que les chaussettes à toujours garder dans un sac. Si par mégarde vous vous ouvrez la main, ils vous protègeront la plaie contre le froid et les agressions extérieurs.

Le pantalon

Nous voici à la partie la plus importante de cet article: Le pantalon ! Comme vous l’imaginez bien, rares sont les randonneurs hivernaux sans pantalons. Si vous en croisez c’est très potentiellement un ours qui fera de vous son petit déjeuner.

En hiver, le pantalon de randonnée doit être résistant, isolant, dépèrlant, confortable et assez ample pour pouvoir mettre la seconde peau. Ce sera le rempart contre le froid, les frottements et la pluie. C’est pourquoi j’ai décidé de partir sur le MT500 de chez Forclaz. Il existe en 2 versions :

2 en 1

Pantalon classique

Le 2 en 1 aura comme particularité de pouvoir se transformer en short grâce à un système de fermeture éclaire au dessus des genoux. Il sera donc idéal pour toute l’année, en hiver comme pantalon et en été comme short.

Je possède personnellement la version 2 en 1. Il me suit partout au même titre que le sac (vu dans le premier article). J’en suis amplement satisfait. Ce n’est pas un pantalon imperméable mais dépèrlant. Personnellement, je l’ai emporté sous de grosses tempête et je n’ai pas eu de problème d’infiltration d’eau.

Lors des parties avec de forts dénivelés, je le transforme en short afin de réguler ma température et éviter de trop transpirer. Puis, lors des phases plus calmes, en quelques seconde il se re-transforme en pantalon tout à fait classique. Je le recommande fortement pour les treks en mi-saison.

Dans la randonnée ou trek, il faut en permanence réfléchir à quoi nous servira tel ou tel objet. Plus il aura d’utilisation, moins vous aurez d’éléments à transporter.

Le bonnet

Le bonnet est un objet important à toujours avoir avec soi. Il me sert principalement lors des pauses déjeuner ou le soir. Je ne l’utilise que très peu en marchant. Je trouve qu’avoir les oreilles découvertes me permet de mieux me concentrer et de pouvoir écouter ce qu’il se passe autour.

Malgré tout, nous perdons beaucoup de chaleur par la tête. C’est pour cela que nous nous devons de la conserver lorsque c’est possible. Nous perdons environ 30% de notre chaleur par celle ci. C’est un élément essentiel mais pas principal. Je juge donc qu’un entrée de gamme suffit amplement. J’ai donc choisi le FISHERMAN de la marque WEDZE.

Je l’ai choisi purement pour son prix et sa disponibilité en plusieurs couleurs.

Ce qu’il faut retenir de tout cela, c’est qu’il n’y a pas besoin de dépenser des milliers d’euros dans du matériel pour aller randonner en hiver. Mettez le paquet sur les chaussures, qui vous suivrons pour beaucoup toute l’année. Confrontez vous aux éléments et gardez la tête chaude !

Je vous invite à me suivre sur mes réseaux.

C’était tout pour moi, hâte de vous lire et de vous croiser.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

Laisser un commentaire