Comment faire une bonne vidéo nature ? (3 conseils)
Comment faire une bonne vidéo nature ? (3 conseils)

Comment faire une bonne vidéo nature ? (3 conseils)

Avec l’arrivée d’Instagram, Tiktok et des formats courts, nous pouvons consommer de plus en plus de contenus natures. C’est plutôt une bonne chose, cela permet de conserver sa motivation et pousse même certains à sortir de chez soi. De plus en plus de personnes se prêtent à l’exercice de raconter ses aventures en vidéo et c’est peut-être votre cas ! Avant toutes choses, il faut quand même avoir quelques bases sur le sujet pour ne pas vous retrouver avec des plans inexploitables après plusieurs heures de marches. Je vais donc répondre à : Comment faire une bonne vidéo en nature ?

Le matériel à emmener

En ce qui concerne le matériel, la liste va être courte et mon but est de vous réduire les coûts au plus bas.

Caméra

Le gros avantage des plateformes telles qu’Instagram ou Tiktok, c’est qu’elles ne supportent pas les formats en 4K et plus ! Pas besoin d’avoir une caméra à plusieurs milliers d’euros pour obtenir un joli résultat. Donc un simple smartphone récent peut finalement faire l’affaire. Il suffit simplement de bien paramétrer son smartphone dans les réglages. Vous trouverez beaucoup de tutoriels sur internet car cela est propre à chaque modèle.

Si vous êtes à la recherche d’un boitier pour filmer dans moments en nature ou des animaux, je vous recommande le Canon eos R7. Tropicalisé, léger, simple et efficace !

Trépied

Un trépied va être indispensable ! Ne serais-ce que pour vous filmer vous même ou faire des plans de paysages, une bonne stabilisation est primordiale pour un rendu quali. Vous pouvez en trouver sur Amazon pour quelques euros.

Les optiques

Pour ceux qui font le choix de partir sur un boitier, il vous faudra des optiques. Je vous conseilles de partir avec 3 objectifs :

Un grand angle : pour les paysages

Un portrait (24mm ou 50mm) : pour vos shoots classiques

Un télé-objectif : pour ceux qui veulent faire de l’animalier ou de la macro-photographie

Le plus gros critère sera la stabilisation. En randonnée, nous avons tendance à filmer sur le vif. Nous n’avons pas forcément de trépied monté sur le boitier. Pensez donc à partir avec un objectif avec une stabilisation intégrée.

Le son

Dans une vidéo, le son est primordial. Même plus important que l’image. C’est ce qui fera la différence entre une mauvaise et une bonne vidéo nature. Je vous conseilles donc d’investir dans un petit micro. Il en existe de toutes sortes : micro canon, sans-fil, etc…

Le format du micro dépendra du style de vidéo que vous souhaitez produire. Personnellement, j’ai fait le choix de partir sur un micro que je fixe sur mon boitier pour capter les sons ambiants. Je possède pour cela le VideoMic de chez Rodes.

Voici l’essentiel de ce dont vous aurez besoin pour partir faire de la vidéo en nature. Bien évidemment, vous pouvez vous charger de matériel en tous genre mais l’essentiel est là.

Compositions/différent types de plans

Plans Américains

Les plans américains sont idéaux pour mettre en valeur la grandeur des paysages naturels. En encadrant une partie significative du sujet, ils permettent aux spectateurs de saisir l’échelle et la majesté des montagnes et des paysages environnants. Ces plans offrent une perspective immersive, faisant ressentir aux spectateurs la grandeur de la nature.

Gros Plans

Lorsqu’il s’agit de capturer les détails subtils de la nature, les gros plans sont incontournables. Que ce soit une goutte de rosée sur une feuille ou les textures complexes d’une écorce d’arbre, ces plans rapprochés permettent d’explorer la beauté intime de la nature. Ils invitent les spectateurs à apprécier les détails souvent négligés, créant ainsi une connexion plus profonde avec l’environnement.

Plans Larges

Les plans larges sont indispensables pour saisir la majesté panoramique des paysages naturels. Que ce soit une vue d’ensemble d’une vallée verdoyante ou d’un coucher de soleil éclatant sur l’horizon, ces plans élargissent la perspective, créant des images visuellement saisissantes. Ils sont essentiels pour transmettre l’immensité et la beauté des lieux naturels.

Plans Séquence

Les plans séquence sont parfaits pour capturer le mouvement naturel de la nature. Que ce soit le doux balancement des branches dans le vent ou le flux d’une rivière serpentant à travers un paysage, ces plans ajoutent une dimension dynamique à la vidéo en nature. Les cinéastes peuvent utiliser des plans séquence pour raconter une histoire visuelle fluide et engageante.

Plan Subjectif

Introduire des plans subjectifs permet aux spectateurs de vivre l’expérience comme s’ils étaient physiquement présents. En suivant un sentier à travers la forêt, les plans subjectifs offrent une immersion totale, permettant au public de se connecter émotionnellement avec la nature.

Inspiration

Il est bien évidemment important d’être inspiré pour tourner une vidéo ou écrire un script. C’est pour cela que je vais vous donner quelques billes pour remédier à cela !

Lire sur le thème de la vidéo

Ma plan grande source de créativité est la lecture. Avant chaque tournage ou écriture de script, je lis. Une demi heure de lecture sur le thème que vous souhaitez aborder est un bon moyen de conditionner votre cerveau. Vous réfléchirez en fonction des informations que vous venez d’ingérer !

Petit tour sur internet Pinterest pour l’inspiration

J’aime beaucoup passer quelques minutes sur Pinterest en regardant ce qui se fait en fonction des mots clés rapport avec ma vidéo. Vous trouverez forcément des idées et cela vous motivera à sortir tourner. Il est important de rester focus sur de l’inspiration et non copier ce que vous regarderez.

Regarder vidéo à ce sujet (attention à ne pas y passer des heures)

Regarder quelques réels dans la thématique que vous allez aborder est toujours constructif. Vous étudierez les plans possibles et permettra d’améliorer votre script. Mais ne perdez pas trop de temps à scroller. Limitez vous à une session de 15min. Pour palier à ce problème, je me fais des dossiers en fonction des thèmes et me cantonne qu’aux vidéos enregistrées dans ce même dossier.

Regarder par la fenêtre et réfléchir aux types de plans possible

Il faut savoir rester simple. Le simple fait de regarder un morceau de nature pour vous inspirer est redoutable. J’aime me promener sans téléphone et avec juste un carnet pour noter ce qu’il me passe par la tête.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

Laisser un commentaire